Le CBD est-il légal en France ?

Est-il aujourd’hui possible de se procurer en toute légalité le CBD lorsqu’on réside en France ? La question intéresse plus d’un. Mais la réponse n’est pas figée. À la fois, on peut répondre par oui et par non. Ceux qui disent oui soutiennent leur propos par le fait que l’Etat français ait assoupli la réglementation concernant le CBD par l’entremise du ministère de la Santé. Plusieurs disent également non parce qu’il est officiel en France que les produits contenant du cannabidiol (CBD) ne sont point légaux. De tout ceci, que peut-on retenir véritablement ?

Qu’est-ce que le CBD ?

CBD, c’est la forme abréviée du terme cannabidiol; découvrez le ici. En effet, il s’agit plus précisément des molécules que contient la fleur de cannabis. Mais surtout, il est important de ne pas confondre le CBD et cannabis.

Le cannabis est plutôt une plante très complexe chargée de nombreuses molécules cannabinoïdes. Le CBD et le tétrahydrocannabinol (THC) sont les deux plus en vues.

Contrairement au CBD, le THC est susceptible de causer une dépendance fatale, des troubles de mémoires, des phénomènes d’hallucination, des risques toxiques pour l’organisme et plusieurs autres effets péjoratifs et nuisibles pour l’organisme humain.

Légalité ou non du CBD en France

Par rapport à la question sur la légalité ou non du CBD en France, une ambigüité persiste. Il est certes clair qu’on note une avancée légale positive concernant le CBD, mais le ministère de la Santé se garde de donner un mot d’ordre concret et le gouvernement aussi semble jouer à l’équilibrisme qu'à l’acceptation légale définitive du CBD. 

A lire :   Quelle solution pour un sourire éclatant ?

Il faut surtout interpréter ces positions indécises par le fait d’une volonté affichée à vouloir légaliser ce qui est toxique. Toutefois, il faut bien remarquer que le CBD est disponible en France depuis plusieurs années et fait des merveilles dans plusieurs domaines. Profitant du flou juridique beaucoup se lancent dans la commercialisation du CBD et s’en sortent plutôt très bien. Par ailleurs, il y a des médecins qui conseillent une utilisation modérée à leurs patients.